L’usurpation de numéro de téléphone

Les possibilités de l’usurpation de numéro de téléphone (spoofing en anglais) sont illimitées. Certes, c’est l’une des arnaques téléphoniques assez rare, mais les personnes qui en sont victimes vivent de vrais cauchemars pendant des semaines voire des mois.

L’usurpation de numéro de téléphone s’étend sur en ligne

La plupart du temps, les vols qui permettent d’usurper une identité concernent les codes de carte bleue mais, depuis l’avènement d’Internet, l’usurpation s’étend sur en ligne, sur un compte de messagerie ou encore sur un numéro de téléphone mobile.

En pratique, les victimes de ce type de vol de données se retrouvent souvent avec de mauvaises surprises : des messages et des appels émis à leur nom. Elles reçoivent en retour des appels et commentaires désobligeants suivi d’insultes en tout genre.

L’un des soucis majeurs avec l’usurpation d’un numéro de téléphone est que la victime ne s’en rend pas compte sur le moment. Ce n’est que plus tard, soit quelques semaines après qu’elle  prend conscience du phénomène. Et puis, bien évidement, l’usurpation peut avoir des causées des pertes d’argents lorsque celui qui la commet s’empare de données permettant des transactions d’argent.

L’usurpation d’un numéro de téléphone n’est pas illégale

Malheureusement force est de constater qu’il est  légal d’usurper des numéros de téléphone en France. Mais depuis le mois d’octobre dernier après l’histoire de Joëlle P qui s’est fait usurper son numéro de téléphone par une plateforme d’appels qui propose par téléphone des panneaux solaires, à Villongis, un sénateur a réussi à faire adopter un amendement. En effet, le sénateur Jacques Mézard a déposé et réussi à faire voter au Sénat sous le numéro 118, un amendement visant à réduire le télémarketing non sollicité incluent l’usurpation de numéro de téléphone.

 Il est quand même important de savoir que l’usurpation d’un numéro de téléphone est illégale dans les cas où il est utilisé pour commettre une fraude ou perpétrer un crime, mais c’est quelque chose qui ne peut être prouvé qu’après les faits.

Avant qu’une loi ne soir adopter pour ce genre d’arnaque au téléphone, il existe toutefois une solution : demander à son opérateur d’être placé sur liste rouge, et/ou sur une liste anti-prospection téléphonique. Le phénomène est en hausse actuellement et la vigilance reste pour le moment le moyen le plus sûr d’éviter ce genre de désagrément.

Comments are closed.

Marre de la prospection abusive ? Signez !

Marre d’être harcelé par téléphone ? Signez la pétition. 100 000 signatures et nous la ferons parvenir à la DGCCRF.

835 signatures

Stop à la prospection téléphonique abusive !

[signature]

Signer

Partagez avec vos amis :