Le « Phreaking », une arnaque à ne pas prendre à la légère

Le Phreaking est le type d’arnaque qui n’est pas nouveau, mais à ne pas prendre à la légère. Cette action consiste à attaquer un central téléphonique pour en détourner des appels. Pour la plupart, un central téléphonique mal configuré est majoritairement le premier cible, ce qui facilitera au malfaiteur informatique d’en abuser et de faire passer les appels vers un autre territoire ou à des numéros surtaxés.

Des milliers d’euros de perte

Une telle opération est de loin facile pour la majorité des entreprises. En général, les factures téléphoniques sont dans les 1.000 € par mois en moyenne, puis augmentaient à 60.000 € d’un coup. Une preuve suffisante que les appels effectués sont détournés vers des numéros hautement surtaxés ou à l’étranger. Ce cas s’est déjà produit chez une PME en Luxembourg et survient régulièrement dans ce territoire.

Le « Phreaking », une opération facile

Il ne s’agit pas d’inciter les usagers à se prémunir du Phreaking, mais il est important de déterminer comment un criminel de l’information peut se procurer d’un moyen qui fait gagner beaucoup d’argent. L’objectif de ce dernier est de revendre toutes les communications à d’autres boutiques spécialisées dans les appels vers l’étranger à des prix réduits.

Les moyens sont simples une fois que le malfaiteur détecte la faille du central téléphonique et change régulièrement les mots de passe. Par la suite, il suspend les appels sortants, à savoir en dehors des heures de bureau, ou demande une alerte afin de les détourner.

Désormais, les abonnés téléphoniques, particuliers ou professionnels, doivent être vigilants pour éviter de payer une grande facture à la fin du mois. Lorsqu’une personne est mise en attente pendant des minutes, il est parfois plus prudent de raccrocher et de rappeler ultérieurement.

Considérée comme une arnaque de haute catégorie, le mieux est de partager ses expériences sur des sites dédiés aux arnaques téléphoniques, telles que les plateformes d’annuaire inversé. De même pour tous les autres genres d’escroqueries.

Comments are closed.

Marre de la prospection abusive ? Signez !

Marre d’être harcelé par téléphone ? Signez la pétition. 100 000 signatures et nous la ferons parvenir à la DGCCRF.

896 signatures

Stop à la prospection téléphonique abusive !

[signature]

Signer

Partagez avec vos amis :