Arnaque carte bancaire, c’est quoi ?

Nombreux sont les types d’arnaques qui touchent des millions de personnes. Particulièrement pour les titulaires d’une carte bancaire, ils sont aussi loin de pouvoir s’en échapper. Afin de mieux se protéger, il est important de déterminer les différentes méthodes dont les aigrefins utilisent pour pouvoir en tirer profit sans le consentement du véritable titulaire.

Arnaque carte bancaire: soutirer les informations sur le titulaire

Cette stratégie semble la plus fréquente, car elle est la plus facile à effectuer. Il s’agit de soutirer des informations confidentielles concernant le titulaire de la carte bancaire. Les fraudeurs prennent souvent le rôle d’un faux agent de la banque afin de réussir à canaliser les renseignements, dont le numéro, le code confidentiel ainsi que le cryptogramme.

Sur ce, ils peuvent procéder de différentes manières. En premier lieu, il appelle la cible ou envoie un mail en se faisant passer pour la banque respective, soit un fournisseur d’accès à internet ou une administration. Attention, il est plus prudent de se donner le temps de déterminer si c’est vraiment le cas. Que faire ? Sans vouloir être mal polie, il est peut-être avisé de raccrocher et consulter rapidement un annuaire mobile pour savoir s’il s’agit vraiment de la banque. La recherche peut s’effectuer rapidement et efficacement à partir d’un Smartphone. Les fraudeurs ont également le choix d’arguer un problème technique pour laisser à la personne de communiquer les données.

D’autres astuces à savoir

Les arnaqueurs utilisent également d’autres astuces pour piéger les titulaires de carte bancaire. Bien qu’il soit si simple et efficace d’en utiliser pour tous ses achats ou ses retraits, il faut noter que la carte bancaire est aussi un moyen pour les malfaiteurs pour soutirer de l’argent. Il existe la subtilisation de la carte bancaire au distributeur automatique.

Une autre stratégie est le « skimming ». Il consiste à faire un duplicata d’une carte bancaire par l’intermédiaire du terminal de paiement, à savoir lors d’un achat dans une boutique. Celui-ci peut s’effectuer avec la connivence du vendeur. À ce propos, il faut être également vigilant lors d’un paiement via la carte bancaire.

Comments are closed.

Marre de la prospection abusive ? Signez !

Marre d’être harcelé par téléphone ? Signez la pétition. 100 000 signatures et nous la ferons parvenir à la DGCCRF.

844 signatures

Stop à la prospection téléphonique abusive !

[signature]

Signer

Partagez avec vos amis :